slideshow
Esclaves

Détails

Oeuvre: Esclaves
Auteur : KANGNI ALEM
Genre: Roman
Edition: JC Lattès, Paris, 2009

1818, Royaume du Danhomé. Un jeune maître des rituels sert avec dévotion son roi et les dieux. Mais son art est impuissant face à la cupidité des hommes. Il ne peut rien contre le maudit esclavagiste portugais Francisco de Souza qui, en dépit des traités d’abolition, se livre à l’honteux commerce. Il n’est pas le seul : sur la triste côte, du territoire des Fanti à celui des Yoruba de Badagri, 14 forts hollandais, 7 forts anglais pratiquent le commerce des esclaves et celui de l’or, de l’ivoire et de la cire. Un homme, le roi du Danhomé, ose seul s’élever contre la vente de son peuple et la transformation de ses sujets en esclaves ou en gredins capables de razzier hommes et femmes contre des colifichets et une sécurité précaire. Il n’est guère écouté et lorsque son combat menace le commerce, il est empoisonné et destitué. Le maître des rituels qui a participé au complot bien malgré lui, est vendu, séparé de sa famille et déporté au Brésil. A Recife, il est acheté par le Senor Do Nascimento et baptisé Miguel. Il connaît alors la vie d’un esclave ordinaire, travaillant dans les champs de cane. Mais il rencontre un vieil homme, Sule, esclave demi-affranchi, lettré musulman, qui l’aide à supporter son sort et le prépare à la lutte. Deux ans plus tard, il est vendu au seigneur Pereira à Bahia comme esclave d’habitation. Il se lie d’amitié avec Felix Santana, un mulâtre libre, au destin peu commun, chef de la grande révolte des Malês, l’un des plus importants soulèvements d’esclaves qui secoue Bahia en 1835. Miguel est arrêté comme 700 de ses compagnons d’armes et déporté en Afrique. Le 14 avril 1836, il retrouve la terre de ses pères.
A partir de faits réels et au travers de personnages fascinants, Kangni Alem nous conte avec passion cette histoire bouleversante.

 

Vendredi 18 Juillet 2014 à 16:51
connectez-vous !

1 Commentaires

Par : rachellez on 14/7/19

Super !


    L’invitation

    Moisant en Touraine, au nord de la Loire. Dans ce village de mille habitants, un écrivain venu d'une région chaude est accueilli en résidence d'écriture pour quatre mois. On l'installe dans un ancien presbytère, on l'invite à déjeuner, on lui présente les uns et les autres. Un unique café, une place du village à peine animée en cet automne ensolei…

    Lire la suite...

    Le Fratricide de la réforme

    L'Afrique de l'esclavage, de la colonisation et de l'apartheid est tombée encore plus bas : elle est devenue l'Afrique des fratricides où les frères doivent marcher sur les corps de leurs frères pour être mis sur leur piédestal par un peuple qui ne cesse de gémir dans l'ombre. Après L'Elu de la réforme du même auteur, Le Fratricide de la réforme,…

    Lire la suite...

    Deuxième édition du livre « Les Grands Thèmes du Droit Administratif » (GTDA) du Prof. Dodji Kokoroko

    Au-delà de ses aptitudes administratives et professionnelles, le président de l’Université de Lomé est avant tout un excellent juriste qui a des connaissances poussées dans le domaine du droit, mais aussi un passionné de l’écriture. En cela, après la 1ère édition, vient la 2ème édition de l’œuvre intitulé « Les Grands thèmes du Droit Administra…

    Lire la suite...

    Dans les mêlées

    Dans cet ouvrage, le texte le plus important, du point de vue du volume, est intitulé « Wo ist Togoland, » où l’auteur évoque la traversée du Togo, en compagnie de son ami anthropologue Bernard Müller, « à la recherche des traces de la conquête allemande ». Un périple qui les amène tout à tour à Misahöhe, Kamina et surtout Sokodé où ils explorent …

    Lire la suite...

    Le Paradis des chiots

    El Paraiso. Bidonville d’Amérique latine. Ici vit la pauvreté. Ici règne la violence. Ici domine la loi du plus fort, du plus audacieux, du plus habile. Ici, on ne se pose pas de questions, on agit. Les meutes de gosses qui errent dans les rues au milieu de la crasse, des détritus et des rats le savent bien. En bandes organisées, ils veillent sur …

    Lire la suite...

    Rosées lointaines

    « " La misère embrasse mon pays comme une catin affriolante Et mon pays fornique avec elle, et baigne dans le sang et la fiente ! Je lui baise les pieds et je l’embrasse, la terre qui m’a vu naître, En lui demandant : « Pourquoi donc as-tu donné le sein à ces traitres? » Etudiant en Analyses Bio-médicales à l’Ecole Supérieure des Techn…

    Lire la suite...

Mon Espace membre